Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 07:19

La Hongrie est aussi le pays des sources thermales. Exploitées depuis les romains elles sont à l'origine des "bains" construits lors de l'invasion turque.

 

 

 

 

C'est sur la rive droite, dans la partie "Pest" de la ville qu'on les trouve. Parmi les plus célèbres sont, avec un bâtiment dans le style "art nouveau", les "bains Gellert" ( nombreux vitraux, mosaïques, sculptures...).

Pest (2)

Les bains thermaux sont censés soigner de nombreuses maladies et sont très fréquentés encore aujourd'hui.

Lorsque l'on remonte le cours du Danube, un immense palais domine la ville c'est le "bastion des pêcheurs. Les pêcheurs au moyen âge avaient pour mission, en cas d'invasion, de défendre ce palais ce qui explique son nom.

 Pest (5)

En poursuivant sa route, à la hauteur du pont des chaines, on découvre une place où ce situe le point "zéro" de la Hongrie. C'est le lieu à partir duquel on mesure les distances entre les autres villes du pays et Budapest.

pest (8)

C'est aussi le lieu de départ du funiculaire (là où on a aussi creusé un tunnel de 800 m de long pour passer sous la colline du château) qui permet de rejoindre la ville haute où se trouve le vieux château, le palais présidentiel, ( "le palais de l'Elysée hongrois" ),

Pest (6)

la citadelle érigée par les autrichiens après la révolution de 1848, le bastion des pêcheurs et l'église Saint Etienne ( premier roi de Hongrie ).

Pest (7)

D'autres monuments sont également à visiter tel le leu de départ des souterrains qui parcours le sous-sol de la colline du château.

 Pest (4)

Voilà qui conclut cette croisière, de près de 580 km sur le Danube, entre Passau en Allemagne et Budapest en Hongrie.

 

Une dernière information encore : Afin de recevoir les nombreux touristes et ouvrir d'avantage son économie, Budapest s'est dotée d'un nouvel aéroport à quelques kilomètres de l'ancien, mais tout de même assez proche du centre ville ( - de 10 minutes en voiture). D'architecture et de fonctionnalité modernes ce nouvel aéroport est  "l'outil idéal " dont avait besoin la ville pour son développement (Paris est à 1h50 de vol)

Les concepteurs ont même réussi à intégrer, juste en bordure des bâtiments de l'aéroport, un musée aéronautique regroupant les différents modèles d'avions qu'utilisait la compagnie nationale MALEV, quelle excellente idée.

 

 

 

J'espère, avec tous ces articles, photos et films, vous avoir donné envie d'effectuer ce même voyage.

 

Jean-Luc

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 17:55

Nous arrivons par le Danube à Budapest, capitale de la Hongrie, petit pays d'Europe centrale de 10 millions d'habitants. C'est après avoir dépassé l'île marguerite que l'on découvre enfin la ville.

Celle-ci est composée de 3 villes "Buda" et "Obuda" sur la rive gauche et "Pest" sur la rive droite. Elles ont été unifiées en 1873.

Vous y découvrirez en la visitant, la gare de chemin de fer de l'Ouest réalisé par Gustave Eiffel, la place des Héros, le parc zoologique, le marché couvert, le café Gerbeaud, la plus grande synagogue d'Europe, le bâtiment immense du parlement, les nombreuses églises dans tous les styles... 

Je vous propose dans cet article la décourverte de la rive gauche "BUDA".

 

 

 

Le marché couvert de Budapest

 

Au bout de la rue "vaci utca", sur la rive gauche, coté "Buda" de Budapest, on découvre un imposant marché couvert.

Il a été construit en 1897 et se caractérise par son armature en fer comme les pavillons "Baltard" de Paris et ses briques rouges et jaune et sa toiture aux tuiles vernissées en couleur comme le toit des "Hospices de Beaune".

Le rez-de-chaussée est couvert d'étals on son vendu les ingrédients essentiels à la cuisine traditionnelle hongroise.

A l'étage c'est plus touristique et l'on y trouve les boutiques de souvenirs et d'artisanat hongrois (nappes, corsages, ... magnifiquement brodés).

Le sous sol recèle de nombreuses boutiques où l'on trouve toutes les épices du monde.

C'est un marché à découvrir, à visiter, et à chaque boutique ses odeurs qui ouvrent l'appétit.

 

 

 

Les transports en commun du Budapest.

 armes de l'empereur François Joseph 1er

A Budapest, le roi de Hongrie et Empereur d'Autriche François Joseph 1er, le mari de Sissi, fit construire le premier métro du continent Européen en 1896, juste avant celui de Paris. Les carrelages du métro de Budapest semblent même avoir servi de modèle au métro parisien. Ce métro est maintenant classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. A Budapest, les nombreuses lignes de tramways jaunes, les autobus et le métro fonctionnent 7 jours / 7 et 24h / 24 !!!

 

 

Le parlement de budapest

Le parlement se dresse sur le bord du Danube dans le style néogothique du début du XXème siècle. A sa construction en 1902 c'était le plus grand bâtiment du monde avec ses 691 salles de conférence. 

 

 

Le café Gerbeaud de Budapest

On fit venir de Paris Monsieur Gerbeaud, célèbre pâtissier confiseur du début du XXème siècle, pour ouvrir une pâtisserie à Budapest. Depuis, le bâtiment sert toujours des pâtisseries. On peut aussi boire un café en terrasse avant de visiter le bâtiment et prendre des photos. Il fait partie des endroits "renommés et chics" de Budapest. 

 

 

Demain je vous propose, pour conclure la croisière, la visite de la rive droite de Budapest afin de visiter "Pest'.

Jean-Luc

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:04

soupe-goulash--2--copie-1.jpg

Préparation 20 minutes, cuisson 2 à 3 heures

 

Ingrédients: 1kg de viande de bœuf à braiser, 500g de lard frais non fumé, 3 oignons, 2 gousses d'ail,1 poivron rouge, un poivron vert, 1 carotte, 2 pommes de terre par personne, 1 petite boite de concentré de tomate ou de la crème de goulash (gulyaskrem), une boite de tomates pelées, du paprika doux, du paprika fort de Hongrie, du cumin moulu, de la marjolaine séchée de Hongrie, 1 à 2 verres de vin rouge, 1 litre de bouillon de bœuf, de l'huile de tournesol, du sel de mer, du poivre au moulin.

 soupe goulash (3)

Pour les petites pâtes ou pâtes pincées (nochkedlis, tchipetka, gulyàsleves, ou csipetkével): de la farine, des oeufs, de l'eau et du sel.

 

Préparation: Epluchez et émincez les oignons et l'ail, réservez. Epluchez la carotte et la couper en rondelles. Epluchez les pommes de terre, les laver et les couper en 4, réservez dans un saladier rempli d'eau. Coupez les poivrons en deux et n'utilisez que la moitié de chaque poivron, conservez le reste au réfrigérateur pour une autre utilisation. Epépinez, lavez et coupez chaque demi-poivron en lamelles.

 

 

 

Epluchez et coupez le bœuf en morceaux de quelques centimètres de coté. Coupez le lard également en cubes, réservez (plus les morceaux de viande seront gros et plus le feu sera doux, plus la cuisson sera longue, elle peut ainsi atteindre plusieurs heures 3 à 5).

 

Préparez les petites pâtes en mélangeant de la farine, des œufs entiers et un peu d'eau comme pour préparer une pâte à tarte jusqu'à obtenir une pâte épaisse. Réalisez alors avec les doigts de petites pâtes de la grosseur d'un petit pois et pincez les un peu afin de les aplatir légèrement, réservez au frais.

 soupe goulash (5)

Cuisson: Faites revenir le bœuf et le lard dans une cocotte avec un film d'huile, saupoudrez un peu de farine et remuez bien, retirez du feu puis retirez les viandes de la cocotte. Versez les oignon dans la cocotte et faites les revenir avec un film d'huile, Lorsqu'ils deviennent transparents, ajoutez l'ail 1 cuiller à café de chaque paprika, les tomates pelées et leur jus ou le gulyaskrm; les lamelles de poivrons. Remuez à la cuiller en bois.

Préchauffez le four à 220°.

Ajoutez ensuite les viandes et les rondelles de carotte, le cumin et la marjolaine dans la cocotte et remontez le feu. Versez 1 à 2 verre de vin rouge dans la cocotte, salez, poivrez et vérifiez l'assaisonnement.

Recouvrez l'ensemble avec le bouillon de bœuf, conservez le surplus de bouillon. Couvrez ensuite la cocotte et faire cuire au four à 200°pendant 1h 30.

Après ce temps, ajoutez les quartiers, égouttés, de pommes de terre et remettez au four pendant 25 minutes. Si besoin ajoutez du bouillon de bœuf afin de recouvrir tous les ingrédients, la goulash est une soupe.

 

Ajoutez ensuite les petites pâtes que vous aurez fait cuire au préalable 10 minutes dans une casserole avec de l'eau bouillante salée. Remontez le feu, recouvrez la cocotte et faites cuire encore 5 minutes à ébullition.

 soupe goulash (6)

Service: Présentez la Goulash directement depuis la cocotte ou le chaudron qui a servi à la cuisson. Servez la soupe de Goulash très chaude avec une louche dans des assiettes creuses. Mettez à disposition des convives: 1 fourchette, 1 couteau et 1 grande cuiller à soupe.

 

Proposez un vin rouge hongrois (Hajösi Merlot - Villa Stephen par exemple) et de grandes tranches de pain de pays au blé.

 soupe goulash (4)

 

La soupe de Goulash (Gulyas léves) est une spécialité traditionnelle hongroise qui est toujours servie dans les bons restaurants de Budapest.

Elle a pour origine les soupes que confectionnaient les gardiens des troupeaux de bœufs, moutons, chevaux, porcs. Cette recette remonte sans doute à l'an 800, lorsque les Magyars s'installèrent en Hongrie. Il conservait le ragoût servant à confectionner la soupe dans des panses de brebis. Ils ajoutaient ensuite de l'eau pour confectionner la soupe du soir. Toutes les viandes peuvent participer à la réalisation d'une soupe de Goulash.

Le parpika (issu des piments) est venu pimenté la soupe après les invasions turques.

C'est plus une soupe qu'un ragoût contrairement à ce que l'on imagine et cuisine en France. La soupe cuisait tout au long de la journée dans une grande marmite suspendue au dessus d'un feu de bois.

 

Bon appétit

 

Jean-Luc

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 20:32

A la fin de la seconde guerre mondiale la Hongrie a perdu des territoires des "Carpates" au profit de la Roumanie, de la Slovaquie... Un grand nombre de hongrois ont ainsi perdu leur pays.

A la maison de la "Minorité hongroise" à Budapest, on pense à eux et on chante et on danse en pensant à leur retour en Hongrie.

Je vous propose une soirée folklorique dans cette "maison" ou l'âme tzigane reste intacte.

 

 

 

 

jean-Luc

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 07:08

Comme prévu, ce matin le bateau est à quai au pied de la ville d'Esztergom en Hongrie sur la rive droite du Danube. La frontière Austro-hongroise a été franchie pendant la nuit.

 bateau esztergom pont esztergom

A cette endroit un pont métallique enjambe le fleuve. De l'autre coté, sur la rive gauche c'est la Slovaquie. Un trafic automobile important permet aux slovaques, qui ont l'Euro comme monnaie, d'aller faire leurs courses à Esztergom qui n'a pas encore l'Euro. C'est donc beaucoup moins cher pour eux lorsqu'ils traversent le Danube, 1€ = 270 "Forint"

 DSCF1079

Esztergom (plus de 30 000 habitants) est une ville de Hongrie située à 50 kilomètres au nord-ouest de Budapest, dans la région de Komárom-Esztergom. Elle est située sur la droite de la terrasse du Danube, à l'entrée des gorges du Danube et des hauts plateaux centraux hongrois. C'est l'une des plus anciennes villes de Hongrie, avec des édifices remarquables et de nombreux monuments historiques (basilique, château, églises...). Les Magyars y étaient installés dès le 9ème siècle. Au Moyen-âge, Esztergom est devenu l'une des plus importantes résidences royales de l'empire austro-hongrois aux côtés de Székesfehérvár et le siège de l'archevêque. Elle fut la capitale de la Hongrie du XIème au XIIIème siècle. C'est à Esztergom que fut couronné le roi Étienne, premier roi de Hongrie, en l'an 1000.

 

 

 

 

 DSCF1134

La basilique rasée plusieurs fois par tous les envahisseurs qui ont attaqués et traversés la Hongrie  à été reconstruite entre 1822 et 1869.  La coupole est gigantesque et culmine à plus de 100 mètres la ville située en contrebas. C'est le plus grand édifice religieux de Hongrie. Son intérieur chargé de nombreuses dorures et l'utilisation d'un marbre rouge foncé rend le lieu très oppressant, mais, depuis le haut de la coupole la vue sur le Danube est saisissante. Une crypte avec un "trésor" est aussi à visiter.

On découvre également au détour d'un chemin, dans les jardins qui mènent à la basilique, une grande statue de Franz Liszt (1811-1886) compositeur hongrois très aimé et vénéré en Hongrie.

 liszt

La basilique est aujourd'hui le siège du primat de Hongrie.

 DSCF1091

Le premier quartier que l'on peut visiter au pied de la basilique nous fait découvrir un petit marché de fruits et légumes, vêtements, ustensiles de cuisine...

 

 

 

Il nous permet de nous rendre compte de la pauvreté hongroise en province. Ce n'est pas encore le luxe de certains quartiers de Budapest dont je vous offrirai la visite demain.

DSCF1152

Jean-Luc.

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 15:40

MS Beethoven (4)

La croisière continue à la vitesse du bateau "MS Beethoven" qui descend le Danube.

Il faut cinq jours pour aller de Passau en Allemagne à Budapest en Hongrie. 

esztergom001

A la nuit tombée nous passerons devant Bratislava, la capitale de la Slovaquie, puis nous frôlerons la Tchéquie.

esztergom002

Au réveil le bateau sera à quai à Erztergom en Hongrie, dernière escale avant Budapest.

L'abbaye est à visiter ainsi que la ville (35 000 habitants), à demain matin donc pour la suite de la croisière.

Samedi nous serons arrivés à Budapest, le terme du voyage.

Jean-Luc

Repost 0
Published by Jean-Luc Durand - dans Hongrie - voyages
commenter cet article

Présentation

  • : lafermedevillars 24340 le blog de jean-Luc
  • lafermedevillars 24340 le blog de jean-Luc
  • : mes passions: la cuisine, les voyages,l'aviation, la moto,la poésie...
  • Contact

Profil

  • Jean-Luc
  • Mes passions: la cuisine, l'aviation, la moto, la citoyenneté, la poésie, les voyages...
  • Mes passions: la cuisine, l'aviation, la moto, la citoyenneté, la poésie, les voyages...

Recherche