750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2021 4 25 /02 /février /2021 19:01
On Board
Prenez place à bord du Mirage III C n°21 du CEV (propriété du Musée de l'Air et de l'Espace en exposition au musée SAFRAN à Réau - 77)
On Board
On Board
On Board
On Board
On Board

Cet avion a effectué son premier vol en juillet 1961 et a été retiré du service en mai 1988 après une longue carrière opérationnelle dans différentes escadrilles puis au CEV de Brétigny.

On Board
On Board
On Board
Pas de glass cockpit à cette époque, pas de commandes de vol éléctriques, pas d'intelligence artificielle et comme principal ordinateur de bord: le cerveau du pilote. Le tableau de bord garde tout son charme, il a fait rêver plusieurs générations de pilotes.
On Board
On Board
Le Mitage III a été étudié dès la fin 1955 et construit dans le cadre d’un programme d’intercepteurs légers défini par l’armée de l’Air française. C'est un chasseur-bombardier monoréacteur qui associe une voilure delta à un fuselage dessiné suivant la  "loi des aires" qui lui donne une  "taille de guêpe".
On Board
On Board
On Board
On Board
Le 9 mai 1957, le secrétariat d’Etat aux Forces armées Air commande 10 avions Mirage III A, d’avant-série. L’armée de l’Air ne disposant pas des ressources financières pour programmer un avion pour chacune de ses missions, le Mirage sera donc fabriqué en série, monovalent sur le plan industriel et polyvalent sur le plan militaire.
On Board
On Board
Le 12 mai 1958, à Melun-Villaroche, le Mirage III A 01 "Honoré" effectue son premier vol piloté par Roland Glavany. L’Etat passe alors une commande pour 100 Mirage III, il en recevra 95, les 5 autres étant gardés par Dassault pour des essais et modifications pour les séries à venir. La vitesse de Mach 2, véritable performance à la fin des années 50, est atteinte, pour la première fois en Europe occidentale, par Roland Glavany sur le Mirage III A 01.
On Board
On Board
On Board
À l'exception de quelques équipements ou accessoires secondaires, l'avion est un produit national. Les Français sont désormais, non seulement capables de produire des cellules ultramodernes, mais encore de fournir des réacteurs de classe internationale, et toutes les variétés d'armement ou de matériels électroniques.
On Board
On Board
Le réacteur Atar 9 est fourni par la SNECMA tandis que la SEPR procure le moteur-fusée SEPR 841 d’appoint, utilisable pour les missions d’interception. De nombreuses firmes fournissent les autres équipements: CSF (radar d’interception), Messier (trains d’atterrissage), Intertechnique, SAMM, SFIM, Sauvion.
On Board
On Board
On Board
Jean-Luc
On Board
Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche