Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 07:44
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Emblème Hispano Suiza

Emblème Hispano Suiza

Basée sur le moteur Hispano Suiza 12Y-31 de 12 cylindres en V, le 12Y-45 utilise le compresseur S-39-H3 conçu par André Planiol et l'ingénieur Szydlowski. Avec sa "circulation variable" et bien que plus volumineux, ce compresseur était plus efficace que le celui d'origine.

Le Dewoitine 520 du musée de l'air du Bourget.
Le Dewoitine 520 du musée de l'air du Bourget.
Le Dewoitine 520 du musée de l'air du Bourget.
Le Dewoitine 520 du musée de l'air du Bourget.

Le Dewoitine 520 du musée de l'air du Bourget.

Le nouveau compresseur abaissait la température d'admission de 60° et autorisait un taux de compression de 7:1. Utilisant de l'essence d'indice d'octane 100, il portait ainsi la puissance développée à 920 ch (677 kW) à 4 200 mètres (12 600 pieds). Ce moteur combiné à une hélice à pas variable Ratier permit au Dewoitine 520 d'être aussi performant que ses contemporains anglais et allemands début 1940. 

Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45
Le moteur Hispano Suisa 12Y45 du D-520
Le moteur Hispano Suisa 12Y45 du D-520
Le moteur Hispano Suisa 12Y45 du D-520
Le moteur Hispano Suisa 12Y45 du D-520

Le moteur Hispano Suisa 12Y45 du D-520

Un nouveau moteur fut développé pour celui qui devait remplacer le Dewoitirne 520, le D-550. Le 23 juin 1939, le Dewoitine D-550 destiné à remporter le record de vitesse effectua son premier vol. Mais le Messerchmitt Me-209 avait porté le record à une vitesse hors de portée du Dewoitine D-550.

Le moteur 12Y-51, collection du musée Safran

Le moteur 12Y-51, collection du musée Safran

Ce dernier donna malgré tout naissance au Dewoitine D-551. Trois prototypes effectuèrent leur premier vol respectivement le 15 octobre, le 5 novembre et le 13 novembre 1940. L'avion ne sera malheureusement pas produit en série après l'occupation de la France.

Le moteur 12Y-51 en cours de restauration
Le moteur 12Y-51 en cours de restauration

Le moteur 12Y-51 en cours de restauration

Le nouveau moteur Hispano-Suiza 12Y-51 développait 1000ch pour la version prototype puis pour le modèle de série, le 12Y-55, une puissance de 1300ch. La vitesse du nouvel avion devait atteindre 675 km/h.

 

Le moteur fut construit sous licence Suisse par l'entreprise Saurer (Saurer HS-51).

Le prototype du Dewoitine 550

Le prototype du Dewoitine 550

Un moteur SAURER HS-51 est en cours d'expertise au musée Safran afin de connaître si il sera possible de le remettre en fonction. A Toulouse une entreprise privée construit une réplique de l'avion D-551 et espère pourvoir l'équiper du moteur du musée Safran. L'avion devrait effectuer son premier vol en 2017.

La réplique du D-551 en cours de fabrication à Toulouse

La réplique du D-551 en cours de fabrication à Toulouse

Jean-Luc

Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45 Le Dewoitine 520 et son moteur Hispano Suiza 12Y45

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : lafermedevillars 24340 le blog de jean-Luc
  • lafermedevillars 24340 le blog de jean-Luc
  • : mes passions: la cuisine, les voyages,l'aviation, la moto,la poésie...
  • Contact

Profil

  • Jean-Luc
  • Mes passions: la cuisine, l'aviation, la moto, la citoyenneté, la poésie, les voyages...
  • Mes passions: la cuisine, l'aviation, la moto, la citoyenneté, la poésie, les voyages...

Recherche